Maromme au chevet de son patrimoine : Un transfert exceptionnel

Personne n’a pu le manquer ce matin, la roue Tifine a rejoint son lieu d’exposition permanent situé au carrefour Valette/Val aux Dames, où tout un chacun pourra désormais venir l’observer. Un projet d’envergure entamé il y a déjà plusieurs mois. Explications.

Pour mémoire, la roue à aubes de la Sente-aux-Loups, plus connue sous le nom de « Roue Tifine », est l’un des plus remarquables vestiges du passé industriel de Maromme. Elle constitue aujourd’hui un exceptionnel témoignage de l’essor économique de cette partie de la vallée du Cailly et demeure un élément constitutif du patrimoine local.

Cette imposante relique, de neuf tonnes et de sept mètres de diamètre, se distingue par son apparence atypique qui fait écho aux dispositifs équipant les bateaux à vapeur du XIXe siècle. Installée dans l’une des plus anciennes filatures de coton de la région en 1850, sa robustesse lui a permis de traverser les âges et de fournir de l’énergie aux différents établissements qui se succédèrent sur site. Rattachée à l’entreprise de la famille Tifine à partir de 1932, elle alimenta l’usine en électricité jusqu’en 1985, date de sa dernière restauration.

Laissée à l’abandon depuis le déménagement de la société et la vente des bâtiments, la plus grande roue de la vallée semblait vouée à la démolition, notamment après le réaménagement des berges du Cailly par le Syndicat mixte du Sage. Fort heureusement, un récent transfert de propriété a permis à la structure de passer dans le giron de la commune qui depuis oeuvre à sa sauvegarde.

Pour cela, les services techniques municipaux ont donc étudié la meilleure façon de préserver ce patrimoine, mais également de le mettre en valeur. L’emplacement validé par les élus, le chantier a ensuite été confié à l’entreprise Lanfry, spécialisée dans la restauration des monuments historiques. Ces derniers se sont d’abord attelés à la réalisation d’un chevalet pouvant soutenir la roue par son axe central afin qu’elle ne s’abîme pas. Un travail réalisé avec brio par les compagnons du devoir de l’entreprise qui ajoute une indéniable plus-value esthétique au projet.

Mais le plus spectaculaire s’est déroulé hier soir, lundi 5 juillet. En effet, pour garantir la sécurité et minimiser la gêne, le déplacement de la roue depuis la Sente aux Loups jusqu’à son nouvel emplacement s’est déroulé en fin de journée. Dès 20h, le convoi exceptionnel affrété pour l’occasion s’est mis en branle.

Dans un premier temps, les équipes de l’entreprise Lanfry, après avoir lesté la grue de poids de plusieurs tonnes afin qu’elle ne bascule pas durant le port du chevalet de 10 tonnes sur le camion. La seconde manoeuvre a consisté ensuite à déposer la roue sur son support puis à l’arrimer avant de démarrer le transport.

Une odyssée passant par la rue de la République, puis la rue des Martyrs qui a nécessité la présence de nombreuses personnes. Les services techniques et l’entreprise Lanfry bien sûr, mais aussi des concessionnaires des réseaux aériens, venus soulever les fils électriques et téléphoniques pour laisser le passage à la roue et son support.

Le déchargement et la mise en place de ce patrimoine ainsi valorisé auront été tout aussi impressionnants, tant par la précision de la pose que par la beauté de la réalisation.

Pas moins de 4 heures auront été nécessaires pour réaliser ce périple long d’un kilomètre !

IMG_20210705_203652IMG_20210705_205123 IMG_20210705_212521 IMG_20210705_214519 IMG_20210705_231611 IMG_20210705_234221