Conseil Municipal – Un budget exceptionnel, entre solidarité et développement durable

Communiqué de la Ville de Maromme

Capture d’écran 2021-02-03 à 08.35.30

Le premier Conseil Municipal de l’année s’est tenu en visioconférence ce mardi 2 février à 19h. Fait exceptionnel, il était possible de suivre la séance en direct sur la chaine YouTube de la commune. 

A l’ordre du jour, le vote du budget primitif de l’exercice 2021 était l’élément phare de cette session. Un chiffre clé a retenu l’attention, ce sont les 4 265 663 € prévus en matière d’investissement. Cette contribution, plus élevée qu’à l’accoutumée, fait la fierté du Maire : « La gestion financière rigoureuse de ces six dernières années, qui a entraîné une baisse des dépenses de fonctionnement et une diminution considérable de l’endettement de la commune, nous permet aujourd’hui de faire face à la crise et d’être à la hauteur des enjeux ». 

Un motif de satisfaction d’autant plus légitime que cette participation renforcée ne sera pas synonyme d’accroissement de la pression fiscale. « Les taux d’imposition qui seront votés pour 2021 resteront inchangés, comme c’est le cas depuis maintenant sept ans » se félicite ainsi David Lamiray.

Désormais sur de bons rails, la commune mobilise donc pleinement ses ressources pour « participer à la relance et soutenir l’activité sociale, économique et associative », précise l’élu. Aussi, après avoir voté en décembre dernier l’attribution de 80 000 € de subventions en faveur du Centre Communal d’Action Sociale et de l’Association des Commerçants et Artisans, la municipalité a cette fois entériné un fonds de secours exceptionnel de 40 000 € à destination du monde associatif. Un geste fort, qui témoigne d’une volonté de ne laisser personne de côté en ces temps de crise. 

Cette détermination à renforcer les solidarités s’est également concrétisée par le vote au budget du projet d’aménagement de La Canopée, espace de vie social auquel seront consacrés plus de 400 000 €. 

Par ailleurs, l’exonération de loyer pour les établissements en difficulté de la zone d’activité municipale permettra d’améliorer la situation des entrepreneurs de la commune.

Le second volet important de ce budget 2021 était axé autour du développement durable qui, pour la première fois, se voyait doté d’une ligne dédiée. 

Non-contente de répondre aux problématiques actuelles, la municipalité s’évertue en effet à penser l’avenir en préservant son patrimoine, en révisant ses modes de consommation et en tentant de faire évoluer les consciences.

Premières dispositions envisagées, le renouvellement d’une partie de sa flotte de véhicules, en privilégiant les motorisations électriques, et le passage à l’éclairage LED de ses principaux équipements municipaux, dans la continuité des aménagements menés en centre-ville. Une manière visible de donner le bon exemple.

En parallèle, et afin de sensibiliser ses administrés dès le plus jeune âge, des agencements seront également effectués dans le milieu scolaire. Par conséquent, des tables de tri vont être installées dans les écoles primaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire, alors que Maromme intégrera sous peu le premier label de développement durable dédié à la petite enfance (Écolo Crèche), dont l’objectif est de réduire l’impact des crèches sur l’environnement tout en améliorant la qualité de vie des enfants. 

Quant à l’aménagement de son territoire, la Ville sera à l’origine de multiples initiatives visant à bonifier son patrimoine bâti et paysager (création d’un chemin forestier en pente douce pour relier ville-haute et ville-basse, plantation d’arbres, étude paysagère sur le parc de l’hôtel de ville, développement des pistes cyclables, réfection de la roue Tifine, etc.), tout en faisant une large part à la notion d’accessibilité.

Dans la continuité des ambitieux projets qui ont vu le jour ces dernières années (élaboration d’un réseau de chaleur Biomasse, aménagement du Cailly, création de voies vertes), la Ville s’attelle de la sorte à parfaire sa transition écologique. Le mois de l’environnement, prévu sur la commune en septembre prochain, devrait être le point d’orgue de cette politique ambitieuse.

Enfin, outre les questions de solidarité et de développement durable, d’autres grands thèmes ont également  été abordés ce mardi. La Culture et l’Éducation, qui ont eu à souffrir des conséquences de la pandémie, n’ont pas été oubliées. C’est pourquoi de nombreux équipements municipaux profiteront eux aussi d’une campagne de restauration, à l’image des établissements scolaires (Delbos, Dolto, Flaubert), de l’espace Beaumarchais ou de l’école de Musique pour laquelle les marommais bénéficieront de tarifs réduits. La médiathèque sera, elle, agrandie, dans le cadre du projet de réhabilitation de l’ancienne mairie. Pour finir, une importante dotation permettra le développement du parc informatique, ceci afin de répondre aux impératifs de l’enseignement à distance et dans l’optique de lutter contre le décrochage scolaire.

2021 sera une année charnière, avec son lot de défis sociaux, environnementaux et économiques. Maromme, en se dotant d’un budget audacieux, entend bien les relever.